Thomas Robinson WOOLFIELD
Hôte de Cannes



né vers 1800, Angleterre
Décédé en 1888, Cannes

 

Thomas Robinson Woolfield, né vers 1800 à Handsworth, Birmingham, Angleterre, est décédé à Cannes 28 avril 1888, âgé de 88 ans, villa Albert (acte n° 252). Epoux de Catherine Mossop, il était le fils des défunts Benjamin Woolfield et Lois Robinson.
Hivernant à Cannes depuis 1836, il s'y était fixé en 1838. Devenu passionnément épris de cette région, il oeuvra puissamment à étendre sa réputation au dehors. Jusqu'en 1863, arrivée à Cannes, du chemin de fer, il n'était pourtant guère aisé pour les voyageurs de s'aventurer à entreprendre le long voyage de Marseille à Cannes. Si Brougham contribua à attirer ses compatriotes, Woolfield sut les y retenir. En effet, son esprit entreprenant permit le développement nécessaire pour atteindre cet objectif. De nombreuses constructions furent bâties sous son impulsion : château de la Bocca, château des Tours, villa Victoria, villa Albert, chapelle anglaise Christ Church … S'intégrant parfaitement dans l'environnement cannois, ses arguments purent convaincre les élus locaux pour la réalisation de nombreuses améliorations propres à fidéliser les étrangers et à en faire venir de nouveaux. Sa porte restait ouverte largement aux institutions de bienfaisance, et ses salons accueillaient les hôtes les plus illustres de la colonie anglaise
Son épouse, Catherine Mossop, fille du révérend John Mossop, décédera à Londres, âgée de 93 ans, Elle sera inhumée à Cannes avec son époux le dimanche 24 juin 1894.
.