Imprimer

Mouans Sartoux

Bl MouansDes traces d'implantation romaine ont été retrouvées sur l'emplacement du premier site de Mouans, sur une colline dominant la plaine des Canebiers.
Au XIe siècle, la première mention de Mouans apparaît sous forme de viculus Morsanis, la villa de Morsianis, domaine agricole romain ayant existé auparavant à cet endroit.
En 1166, Raimond Bérenger III, comte de Provence, donne le castrum de Mouans à l'Evêque d'Antibes. Il appartient plus tard au chapitre de Grasse qui le donne à Raimbaud de Grasse.
En 1351, Mouans est touché par la peste, perd ses habitats et est déclaré inhabité.
Le lieu de Sartoux, aujourd'hui le Castellaras, a été occupé dans la préhistoire et les temps gallo-romains, une inscription sur une pierre tombale y a été retrouvée en 1930. Une voie romaine reliant Antibes à la Provence passait au Nord du territoire de Sartoux.
Au début du Moyen Age, les terres de Sartoux sont l'objet d'essartage (défrichage) d'où peut-être l'origine de son nom.
L'oppidum de Sartoux apparaît dans les textes du cartulaire de Lérins en 1030, lors de sa donation à l'abbaye. Cet oppidum semble alors être un des plus importants lieux fortifiés de la zone côtière.
L'église apparaît vers 1155.
La peste comme à Mouans décime la population de Sartoux, seul un berger y vient l'hiver avec son troupeau.
En 1496, Pierre de Grasse-Bormes, Seigneur de Mouans, co-seigneur de Sartoux, depuis l'acquisition des terres des Agout en 1480, concède aux habitants toutes les terres de Mouans mais aussi celles de sa seigneurie de Sartoux, et décide de repeupler le territoire. Il fait venir 60 familles de Figons de la région de Gênes. Un nouveau village est créé au centre de l'ensemble de ces terres, le village actuel construit autour du prieuré rural de Saint André.
En 1592, durant la campagne menée par le Duc de Savoie, les territoires de Mouans et de Sartoux sont dévastés, les récoltes détruites. Le château est démoli par les troupes du Duc de Savoie puis reconstruit.
Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les deux communautés sont encore éprouvées par plusieurs épidémies de peste, la guerre de la Ligue d'Augsbourg de 1686 à 1697, et la guerre de succession d'Autriche de 1747 à 1748. Elles subissent des dommages qui les ruinent.
Le château appartient à la famille de Grasse jusqu'en 1750, puis aux Villeneuve jusqu'à la Révolution. En 1796, il est rasé à la hauteur de la corniche, deux des tours sont détruites. C'est en 1824 que Durand de Sartoux, alors propriétaire du château, fait procéder à sa restauration en respectant les plans d'origine.

Mouans et Sartoux sont réunis le 23 mars 1858. La seconde moitié du XIXe siècle voit la construction de la mairie en 1859, l'arrivée du train, le bureau de poste en 1868, le bureau télégraphique en 1878, l'éclairage des rues au gaz en 1883, la construction d'un groupe scolaire en 1887.
Mouans-Sartoux devient le premier producteur de jasmin, on y cultive également la rose et la tubéreuse. Les industries grassoises attirant une main d'Å“uvre importante venue d'Italie, la population passera de 895 habitants en 1836 à plus de 1300 en 1930.