Imprimer

Mougins

Bl MouginsDes enceintes celto-ligures et des stèles funéraires romaines trouvées dans les quartiers de la Colle, St-Martin et Saint-Basile attestent une présence humaine.
Le nom de Mougins se trouve mentionné pour la première fois dans une pièce officielle du IXe siècle signifiant que son territoire fait partie du comté d'Antibes. 
En 1056, le comte Guillaume Gauceran fait don de Mougins à l'abbé de Lérins. 
Au XIe siècle, le « Castel de Mugins » évoque un habitat en hauteur. 
Durant le Moyen-Age, l'agglomération se bâtit au sommet de sa colline, tout autour de son château fort et s'entoure d'une enceinte fortifiée. L'abbé restera seigneur de Mougins jusqu'en 1783, et c'est en souvenir de cette suzeraineté que, comme Cannes et Vallauris, autres fiefs de l'abbaye, le village porte dans ses armes la palme du blason de Lérins. 
L'église paroissiale actuelle, commencée au XIe siècle, et placée sous le vocable de Saint Jacques-le-Majeur, domine le village. Au XIXe siècle, une seconde nef lui est adjointe. La chapelle Notre-Dame-de-Vie, bâtie au XIIe siècle et refaite au XVIIe siècle, domine la route du Cannet à Valbonne, et abritait autrefois une Confrérie de Pénitents. 
La mairie actuelle est construite sur l'ancienne chapelle Saint-Bernardin.

Au XVe siècle, le village est toujours protégé de façon efficace par ses remparts et échappe aux divers envahisseurs qui viennent ravager les villages voisins moins bien défendus.
Dans la charte de franchise de 1438, il est accordé entre autres aux habitants le droit de chasser et de couper du bois dans leurs forêts.
Mougins est peu touchée par la peste qui éclate en 1589 à Cannes. 
En 1707, les troupes austro-sardes occupent la région, pillant et incendiant les villages. Deux ans après, les orangers gèlent, les récoltes sont particulièrement mauvaises et de nombreux Mouginois quittent alors le pays. 
En 1746, c'est la guerre de Succession d'Autriche et ses invasions ; Mougins est alors occupée par trois bataillons de la « Reine d'Ongrie ». 
Sous la Révolution, les épreuves continuent, le blé manque en 1789, les oliviers gèlent. Mais Mougins fait face à l'adversité. 
Jusqu'au milieu du XIXe siècle, Mougins continue à mener la vie paisible d'une bourgade agricole. 
Vers 1850, plusieurs Mouginois, attirés par le développement constant de Cannes, viennent s'y établir. Le 1er mai 1905 est inauguré un monument à la gloire d'un enfant du pays, le commandant Lamy, mort à 42 ans au Tchad. 
En 1932, un nouveau boulevard reliant le sommet de la colline à la route Cannes-Grasse devient bien vite l'artère principale d'un nouveau quartier résidentiel.