Imprimer

Valbonne

Bl ValbonneLe nom de Valbonne,  Vallis Bona, a été donné par les moines chalaisiens, ordre montagnard qui s'implanta en Dauphiné et en Provence, à la petite partie du val de Brague, dite le Gourg Neuf. Ils y fondent l'abbaye Sainte-Marie qui passera ensuite sous la tutelle des moines de Lérins.
Sur le territoire de Valbonne, on peut encore repérer de nombreux vestiges d'enceintes ligures.
En 1519, le village de Valbonne est crée, jouxtant l'abbaye de Valbonne alors en ruines. Ses nouveaux habitants sont des notables de Castellane, Riez, Vintimille, Fréjus, Antibes, Biot, Vallauris, Vence, Mouans et Auribeau.
Les impériaux de Charles Quint qui ravagent le pays en 1536-37, respectent Valbonne en tant que terre d'église, le territoire dépend de Lérins.
De même en 1591, le Duc de Savoie Victor Amédée II ordonne à ses troupes d'exempter  Valbonne.
En 1609, on dénombre environ 450 personnes et en 1698 près de 850 c'est à cette époque que démarre la culture de l'olivier dans la cité.
En 1786, un hôpital (ou hospice) est construit dans le village au-dessus du presbytère.
L'année 1788, avec ses intempéries, est désastreuse et provoque la disette.
En septembre 1792, après la proclamation de la République, un « arbre de la liberté » est planté devant la mairie ; il disparaîtra sous la Restauration.
La population qui est de 1275 habitants en 1851 chute à 931 en 1921 malgré la forte immigration piémontaise favorisée par la transhumance des brigasques. En 1936, ont constate que 36 % de la population est d'origine italienne, ce qui a permis un léger repeuplement.
A la fin du siècle, la production de la fleur à parfum et du ver à soie est très prospère.
En 1893, Valbonne produit plus de 1800 kilos de cocons par an. Mais cette culture disparaître au début du XXe siècle, anéantie par la  concurrence des soies grèges d'Extrême-Orient et dans les années 20 par les résines artificielles et les progrès techniques.
Vers 1910 apparaît un cépage de luxe, le servan, dont on prélève les sarments porteurs de grappe, puis on les plonge dans des bocaux pleins d'eau, la grappe se garde fraîche jusqu'à Pâques. La production atteint en 1929 300 à 400 tonnes.
En 1929, on cultive autour de Valbonne le jasmin, la violette de Parme, la rose de mai et le safran. La culture de la fleur à parfum subsiste encore mais les champs de safran ont disparu.

Aujourd'hui, avec ses quatre golfs encerclant le village, ses parcours sportifs balisés dans le parc de la Valmasque, ses fêtes de village, son carnaval et ses marchés, Valbonne est devenu pour beaucoup de gens venus d'ailleurs, notamment des étrangers, un charmant village de vacances.