Chers adhérents, la fiche mensuelle de décembre a été intégrée dans votre espace réservé. Le Cercle sera fermé du 16 décembre 2022 au 2 janvier 2023. La Présidente et le Conseil d\\'Administration vous souhaitent de belles fêtes de fin d\\'année.

Semaine généalogique à Mandelieu-La-Napoule

Au Domaine d’ AGECROFT (Château des Mineurs)

Du 24 septembre au 1er octobre 2022

Manifestation qui s’est déroulée sur une semaine dont les journées se partageaient, matin et après-midi, en différentes conférences.

Lundi 26 septembre 9h30 

La présidente de la F.F;G Valérie ARNOLD-GAUTIER a ouvert la semaine de généalogie en demandant aux divers représentants de cercles généalogiques de se présenter et de commenter leur action.

Présentation réalisée par chacun sur ce qu’il représente, au sein des Fédérations, Sites, ou Associations généalogiques (internationales, nationales, ou régionales) : Michel Calvy intervient pour le CGPC.

Puis : comment faire de la généalogie avec des enfants : une association affilLundi iée à la FFG «  Les Jeunes et la généalogie » a été créée en 2010 afin de promouvoir la généalogie auprès des jeunes. Des guides et des fiches de travail ont été éditées pour permettre aux associations de généalogie de se lancer dans ce créneau.

Lundi 26 septembre après-midi :

« Les archives en toutes lettres, l’intelligence artificielle au service des sources »

animée par Françoise Bana-Berget cheffe du service interministériel des Archives de France

Ces dernières années, les services d’archives, qu’ils soient nationaux ou territoriaux, se sont emparés de l’intelligence artificielle. Des projets de reconnaissance automatique de caractères manuscrits ont ainsi investi les registres du Trésor des chartes, les répertoires de notaires, les inventaires anciens (Archives nationales), les registres des États de Bourgogne (Archivesdépartementales de la Côte-d’Or), ou plus récemment l’ensemble des recensements de la population française du XIXe et du début du XXème siècle, première mondiale par son ampleur et son ambition (projet SOCFACE soutenu par le service interministériel des Archives de France). Ces initiatives promettent de révolutionner l’accès aux sources et leur exploitation par le public, qu’il soit généalogiste, historien, sociologue, démographe, en levant les obstacles et les difficultés d’accès aux sources et en favorisant une appropriation par tous de documents historiques d’intérêt majeur. La table ronde organisée par le ministère de la Culture entend présenter les plus récentes d’entre elles, les enjeux qu’elles sous entendent et les promesses qu’elles portent. 

« L’Intelligence Artificielle au service du décryptage des actes pour les archives. »

Cette présentation a été faite par Christopher Kermorvant.

Plutôt que de reprendre des notes prises sur les genoux, voici ci-dessous l’explication de son travail trouvée sur Internet :

Teklia – SAS

Direction

Christopher Kermorvant

Site web

https://teklia.com

Logo teklia

TEKLIA développe des solutions pour le traitement sémantique de documents numérisés. Ces solutions sont basées sur des technologies d’apprentissage automatique, d’apprentissage profond et de traitement automatique de la langue naturelle. Un des secteurs d’expertise de TEKLIA est la reconnaissance automatique d’écriture manuscrite et imprimée. TEKLIA travaille pour des institutions publiques (CNRS-IRHT, AN, Chambre des notaires parisiens, Ministère de l’aménagement du territoire) ou des entreprises privées.

TEKLIA consacre une part importante de son activité à des projets de recherche partenariale en France et Europe, dont : HIMANIS (HIstorical MANuscript Indexing for user- controlled Search), HORAE (HOurs – Recognition, Analysis, Editions) : analyse de documents, alignement de textes, reconnaissance d’écriture et plateforme de visualisation et traitement ; HOME : suite du projet HIMANIS, développement de nouveaux outils et technologies (moteurs de recherche, visualisation, indexation, édition) pour constituer un environnement numérique de recherche pour les manuscrits médiévaux.

L’IA est déjà utilisée par les Archives Notariales de Paris pour la lecture des registres des Notaires.

Un nouveau projet appelé SOCFACE est en cours de développement pour la lecture des registres de recensements. Un certain nombre d’Archives Départementales ont donné leurs registres pour la mise en place de ce projet.

Mardi 27 septembre 9h30 : Les Archives Nationales.

Madame LOPEZ Nathalie du Réseau National d’Action des Archives

Depuis la loi de justice n° 2008-696 du 15 juillet 2008 relative aux archives.

SOS Archiviste : France-genealogie.org

  • Les archives sont libres et communicables,

Sauf si elles sont protégées par le secret défense (Affaire Morel -Ben Barka…)

S’il existe un problème d’accès, saisir le Tribunal Administratif.

Délais d’attente :

  • 25 ans

  • 50 ans

  • 75 ans pour l’Etat civil

  • 100 ans pour le judiciaire

  • Et à vie.

Natalie Lopez : Réseau National Action archives – RN 2A

Toute demande auprès des archives doit avoir une réponse dans un délai plus ou moins long.

Toute demande sans réponse signifie : Non communicable.

Sur votre PC les recensements sont « grisés » alors qu’ils sont en « clair » en salle de lecture.

Les Notaires : ont un délai de 100 ans pour déposer leurs archives, mais sans contrainte. Or ils ne sont jamais pressés. Par contre elles sont communicables passé le délai de 75 ans.

Responsable pour la Belgique : Marie CAPPART

marie.cappart@myheritage.com

Responsable de la Fédération Française de Généalogie : Valérie ARNOLD-GAUTIER, présidente

Valerie.arnordgautier@gmail.com

Mardi 27 septembre 17 heures : FAMILY SEARCH

Marco FERRINI (originaire de Florence)

Histoire :

  • 1894 à Salt Lake City, capitale de l’Utah (U.S.A.) un groupe a été fondé par « l’Eglise des Saints des Derniers Jours »

  • 1938 : début des micro films

  • 1960 : Microfilms de la France avec l’accord des Archives françaises

Ces micros films sont préservés aux Etats Unis sous une montagne dans un abri anti atomique.

  • 1985 : Le Centre américain possède une bibliothèque de 35.000 m2 qui dispensait des cours, de la recherche – en anglais

Elle possédait 5 milliards d’images et 11 milliards de noms.

1200 lots sont indexés chaque jour

La France sera numérisée entre 1930 et 1950.

—————

Concernant les recherches en Italie

Les registres catholiques remontent avant 1500 (au sein des Diocèses) et sont consultables après obtention de leur accord.

Etat Civil italien :

  • 1805/1815 = Etat Civil – en Français

  • 1860/1865 = registres davantage accessibles.

  • 1866 = accessibles

. Communes : possèdent 2 exemplaires qui sont versées aux Archives d’Etat au bout de 70 ans.

. Confessions religieuses

. Militaires : accessibles auprès du ministère de la Défense.

  • Depuis 2011, FAMILY SEARCH a signé un contrat pour numériser tout ce qui est possible. (Portail « Antenati »).

Avec Family Search, voici les ressources disponibles

  • WIKI – en anglais avec possibilité de traduction en français, sauf les commentaires des images.

On vous aide à contacter les mairies

Pages pour la traduction latine et les abréviations pour adhérents

  • Pas de registre en ligne : il faut les envoyer par courrier

  • Groupe sur FACEBOOK : Communauté en ligne « online ». 17.000 membres sont répertoriés, tous des généalogistes amateurs. On peut poser des questions en n’importe quelle langue…et à tout moment avant de recevoir une réponse et de l’aide.

  • Pour la Sicile : la numérisation de l’Etat Civil est presque achevée.

  • Pour Gênes et Turin et provinces : indexation prochaine ainsi que celles des militaies.

  • Indexation en cours de finition, assisté bientôt par ordinateur (océrisation)

  • Naples = gros travail en cours – car la ville est de grande ampleur.

  • Les actes religieux ne sont pas encore numérisés. Pas encore d’accord avec les archives des diocèses.

  • Sardaigne : quelques villes en cours de numérisation.

  • Toscane : chercher « toscane » puis ensuite ville par ville.

  • Frioul = indexation en cours

FAMILY SEARCH

  • Sur la page d’accueil = WIFI / suivi du nom du pays concerné.

  • De nombreuses collections en ligne

  • Le moteur de recherche donne accès au catalogue (il est prévu un changement)

  • Ne pas hésiter à chercher aussi par le nom-prénom

  • Sur votre arbre en ligne : si vous apercevez une icône bleue positionnée près d’un sosa c’est que quelque chose concerne ce sosa. Cliquer sur l’icône et l’on découvre ce qui est dit.

  • Tout est dans la langue du pays concerné.

  • Aller aussi dans « Recherhcer dans des documents d’archives ».

  • On peut y télécharger son arbre généalogique.

  • Transférer un fichier Gedcom.

  • Transférer mon arbre : mais les personnes vivantes y apparaîtront masquées.

  • Voir leur principe des Bibliothèques Affiliées.

  • S’inscrire sur leur Blog, pour suivre l’actualité généalogique (avec des MAJ régulières), et prendre connaissance de leurs suggestions de tâches.

  • Sont sur FACEBOOK (en français), TWITTER, et INSTAGRAM.

  • Sur FACEBOOK, on peut trouver FACEBOOK FRANCE / FACEBOOK Italie

(de Marco FERRINI).

  • Voir ROOTSTECH.

Mercredi 28 septembre matin : R.G.P.D.

Maître Aurore BONAVIA (Avocate en Propriété Intellectuelle)

1970 : création de la loi de Protection de la Vie Privée.

1978 : création de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), qui est le régulateur des données personnelles, et peut accéder aux programmes informatiques et aux données.

2016 : création du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), par le Parlement Européen.

Objectifs :

1. Une protection des données à caractère personnel similaire entre les habitants dans l’UE.

2. Un cadre légal simplifié et allégé.

3. Une responsabilité accrue est demandée à tous. Tout est obligatoire.

Il faut pouvoir prouver l’utilisation neutre de nos données, dans le respect de la Vie Privée et de la traçabilité.

Mention à insérer obligatoirement au sein d’un bulletin d’adhésion.

Cette avocate nous a été d’une aide précieuse afin de comprendre les obligations créées par le RGPD aussi bien pour les particuliers que pour les associations. Malheureusement le temps lui était compté et elle n’a pu aller au bout de ses explications. Sa prestation sera mise en ligne sur le site de la FFG.

En voici un résumé pour les particuliers :

Tous les renseignements que vous détenez sur un particulier, soit sous forme papier, soit sur votre ordinateur, sont sous votre responsabilité. Si vous vous faites hacker, vous serez responsable de la diffusion éventuelle de ces données. Vous pourriez avoir une demande de rançon. (Cela est arrivé à une amie). Faire attention à ce que l’on fait sur Internet.

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ? Toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable, soit directement (nom, prénom) soit indirectement (n° client, la voix, l’image, n° de tél..) à partir d’une seule donnée ou d’un croisement de données.

Ces données ne sont pas communicables à d’autres personnes sans accord de la personne concernée.

En clair, si vous connaissez un particulier X qui pourrait aider un particulier Y, vous ne devez pas donner les coordonnées (n° de tél, etc….) de X à Y sans l’accord de X.

Généalogie :

Puis-je mettre dans mon arbre généalogique des informations sur des personnes vivantes ? NON, sauf si vous obtenez l’accord des tiers intéressés et sous réserve de se conformer aux obligations du RGPD.

En pratique, si le traitement de ses données est réalisé à des fins strictement personnelles et ne fait l’objet d’aucune diffusion (Geneanet, Filae, Facebook, etc….), il ne sera pas nécessaire de se conformer aux RGPD et de solliciter l’accord du tiers !

Diffusion des registres d’état-civil :

  • Personne majeure : 75 ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier (mention marginale) ou 25 ans à compter de la date du décès de l’intéressé si ce dernier délai est plus bref.

  • Personne mineure : 100 ans et 25 ans

Si vous voulez mettre votre arbre en ligne, la règle des 100 ans est préconisée. Vous avez également la possibilité de nommer les personnes ne voulant pas apparaître en ligne.

Mercredi après-midi : FILAE (anciennement Genealogie.com). Propriétaire = MyHeritage

Monsieur Yann GUILLERM

  • CADEAU : Gratuit un mois d’abonnement ou à prolonger pour chaque participant à cette conférence.

Confirmer votre présence de ce jour : assistance@filae.com

Avenir général pour l’équipe

  • C’est toujours plus de documents

  • Poursuite de l’indexation des archives (44 enregistrements paroissiaux 18ème et 1700/1792)

  • Indexation de l’Etat civil (19ème et 20ème siècle)

  • « Depuis une loi de 2008, le délai de communication des actes de naissance et de mariage est passé de 100 ans à 75 ans, peu importe que le titulaire soit en vie ou non » (etat-civil.legibase.fr).

  • Recensements (20ème siècle) jusqu’en 1931

  • Bulletin des voix (Bulletin officiel)

  • Registre des cimetières (Paris)

  • Plus d’autres archives à indexer

  • Indexation effective des recensements de Paris (1926-1936)

  • Indexations enrichies : E.C. dans certains départements

  • Aide à la recherche : facilité d’accès au document

  • Localisation : géolocalisation des lieux de recensements

Nous poursuivons l’amélioration :

  • Assistance aux utilisateurs

  • Variantes, Alertes, Tuto vidéo pour bien faire ses recherches

  • Avenir de l’A.D.N.

Beaucoup de demandes et de questions. Pas encore autorisé en France.

  • Contribuer à publier nos connaissances sur la Société

  • Statistiques des pays étrangers dont sont originaires les personnes grâce à la géolocalisation. Emigration : nombre de naissances – nombre de mariages

  • On peut importer un fichier depuis un logiciel par un Gedcom et déposer plusieurs arbres sur un même compte.

Mercredi 28 septembre 17 heures : FEDERATION FRANCAISE DE GENEALOGIE

Mme Valérie GAUTIER (Présidente)

Elle assure les formations des adhérents

  • Conseille d’utiliser un site qui vient d’être modifié : ASSOCONNECT

  • La FFG l’utilise pour :

    • Avec la liste des Associations, classées par régions avec leur nom précis, celui de leur portable, mail, photos.

    • Les associations fournissent des rubriques qui sont publiées sur son site

    • Elles peuvent gérer leur comptabilité plus facilement.

    • Fédé-agenda : les Associations peuvent envoyer les dates de leurs manifestations

    • Une carte de France pointant les lieux des Associations

    • Les évènements de la F.F.G.

    • Le Forum en 2024

    • Un formulaire : possibilité de faire un don

    • Pages d’annuaire

    • Mailing

    • Les Associations recevant un mail et qui ne l’ouvrent pas seront repérées.

    • Statistiques générales

    • Le nom du domaine est celui que la F.F.G. avait déjà.

    • Référencement : ne l’a pas.

Voyage à Salt Lake City = 2.500 € en 2023 (2 au 4 mars 2023)

Jeudi 29 septembre 2022 – MY HERITAGE

Marie CAPPART – Historienne Belge

  • Convention de collaboration avec FILAE

L’Avenir de la Généalogie

  • Créer des ponts entre les généalogistes

  • Une énorme quantité de collections (des milliards…)

  • Possibilité de recherche également

  • Formation « MyHéritage » pour les associations. Version gratuite et version bibliothèque.

  • Partenariat avec les Associations

  • A un caractère international puissant – algorithmes puissants.

  • My Héritage est la principale plate-forme en Europe

    • Service payant

      • Données, le complet (arbres, outils photos…)

      • Moteur de recherches

    • Dans l’avenir : 18 milliards 500 de personnes référencées

    • Possibilité de créer un site familial (photos, arbres généalogique, infos familiales)

    • Différents représentants pour chaque pays.

Le Futur vu par My HERITAGE

3 éléments :

  • Visuel

    • Ere digitale = Outils pour réparer, améliorer, et coloriser les photos.

    • Téléverser la photo sur My Héritage et suivre les infos.

    • Outils de sublimation pour les photos.

    • Outils d’animation avec un filtre animation

    • Dip Story (Biographie en vidéo) + son

    • Langue française / anglaise

    • Yootube est relancé

  • Mobile

  • International et intergénérationnel

  • Possibilité d’utiliser Photo Tagger qui peut reconnaître une personnes parmi différentes photos de sa vie, insérées par plusieurs personnes.

  • Sur Youtube, des vidéos de présentation existent. Ainsi que sur Twitter & Facebook.